Marteaux Hydraram pour le chantier Soyouz

Marteaux Hydraram pour le chantier SoyouzMarteaux Hydraram pour le chantier Soyouz Client : E T P I (Guyane) Produit : Hydraram SG 2800 S Année 2006 Lorsque le Centre Spatial Guyanais s’agrandit pour accueillir les lanceurs Soyouz, c’est en fait une base de lancement complètement nouvelle qu’il faut construire. Et la partie la plus spectaculaire, en termes de BTP, est sans conteste le carneau d’évacuation, qui guide les gaz de combustion de la fusée à son allumage et lorsqu’elle est encore au voisinage du sol. ETPI faisait partie des entreprises qui ont assuré le creusement et la finition des parois de ce gigantesque trou, de deux hectares de surface sur 28 mètres de profondeur, dans un granite primaire d’une très grande dureté. Pour ceci, ETPI recherchait donc deux brise roches, à mettre sur des pelles de 30 tonnes environ, afin de pouvoir finir le chantier ans les délais impartis. Caraïbe Transfert a proposé deux SG2800, conçus pour les carrières, l’un devant aller sur une CAT 330, l’autre sur une Hyundai 290, ainsi qu’un kit hydraulique pour adapter un circuit marteau sur la pelle Caterpillar, circuit qui n’état pas prévu à ‘origine. Richard Sophie, responsable du matériel chez ETPI, se souvient : « Nous avons choisi ces marteaux parmi d’autres offres concurrentes, mais uniquement sur catalogue et au vu des caractéristiques et du prix ! Denis Clément, de Caraïbe Transfert, nous avait présenté ces marteaux comme simples et puissants, mais nous ne les avions jamais vus ! » A l’arrivée, un imprévu impose le changement d’une pelle : le marteau initialement prévu pour une 29 tonnes sera en définitive monté sur une 25 tonnes Kobelco. Après modification de la platine, les deux marteaux sont mis au travail. Toujours selon Richard Sophie : » Ces marteaux ne donnent aucun problème. Ils sont plus gros que je ne les imaginais, ils sont puissants et nous travaillons plus vite qu’initialement prévu. Même la pelle de 25 tonnes se révèle un bon porteur pour un engin de ce type, alors que je la pensais un peu faible. De plus, la consommation de pointes et pièces d’usure est plus faible que prévu, le stock de pièces que nous avons est surdimensionné… Ce chantier sera bientôt fini, mais je sais déjà à quoi affecter ces brise-roches par la suite ! » En effet, le circuit hydraulique de la pelle de 25 tonnes possède bien sûr moins de débit que celui de la grosse Caterpillar, ceci se traduit sur le marteau par un nombre de coups par minute inférieur, mais ne change pas la puissance d’impact : le marteau travaille un peu moins vite mais ne baisse pas les bras devant la difficulté !